Marketing de contenu | Inbound Marketing

Marketing web : Cinq mythes qui doivent mourir en 2017

 
Marketing web : Cinq mythes qui doivent mourir en 2017

Marketing web : Cinq mythes qui doivent mourir en 2017

Jusqu’à tout récemment, je croyais encore qu’au cours de ma vie, j’allais avaler un nombre x d’araignées pendant mon sommeil. Certains mythes ne veulent simplement pas mourir. Le marketing web pullule de ces idées préconçues.

Voici cinq mythes que vous devez absolument cesser de croire pour optimiser votre présence sur le web.

Le marketing par courriel est du spam

Je dis le mot infolettre et j’obtiens presque chaque fois une réaction d’horreur de la part de mes interlocuteurs. Les commentaires vont du « j’haïs ça les newsletters » au « je préfère passer ma journée nu, en homme sandwich devant mon commerce que d’envoyer un courriel promotionnel à mes clients ». On tente presque de m’exorciser quand je conseille aux entreprises de se lancer en marketing par courriel.

Avant de peser violemment sur le x de cette page, rassurez-vous, moi aussi, je déteste recevoir des pubs dans ma boîte de réception. Le marketing par courriel vise à entretenir un dialogue sur le long terme avec votre clientèle, à lui être utile, pas à la bombarder de publicités.
Pour passer du « oh non, pas une autre maudite infolettre » au « j’attendais impatiemment de recevoir ce courriel », offrez de la valeur à votre client chaque fois que vous appuyez sur envoyer. Donnez des conseils, un outil, des exclusivités à votre client. Vous être dresseur de chiens ? Optez pour des astuces d’obéissance ou des conseils alimentaires. Gestionnaire de médias sociaux ? Envoyez un lien vers un gabarit de calendrier éditorial. Le marketing de courriel est la technique qui possède le meilleur retour sur investissement (ROI) actuellement et vous seriez fou de ne pas en profiter !
« Je préfère passer ma journée nu, en homme sandwich, devant mon commerce que d’envoyer un courriel promotionnel à mes clients. »

Les blogues, c’est tellement 2008

J’ai entendu cette phrase plusieurs fois dans les dernières semaines. J’ai ri en me revoyant à 15 ans, écrivant sur mon Skyblog un très peu discret journal intime public. Heureusement, les choses changent. Facebook était à la base un moyen de retrouver des collègues de classe, vous vous rappelez ? Le blogue aussi a évolué. Il est devenu utile.

​Voyez votre blogue comme l’extension de votre site web. Google aime beaucoup lorsque vous ajoutez du contenu pertinent sur votre site web. Chaque fois que vous créez un article de blogue, vous dotez votre site web d’une page supplémentaire. Vous pouvez l’utiliser pour cibler des mots clés pour augmenter votre référencement (SEO), nourrir votre infolettre (voir point 1) et démontrer votre expertise. 
Pour en savoir plus sur le pouvoir du blogue, lisez notre article Le blogue, ce tamagotchi des temps modernes
Facebook démocratise la publicité

Facebook démocratise la publicité

Facebook suggère explicitement de  booster  les publications pour que votre contenu soit vu par un plus grand nombre de personnes.  Heureusement (pour l’instant !), les publicités Facebook sont plutôt rentables, SI vous ciblez bien votre audience.
« La triste réalité, c’est que l’algorithme de Facebook ne favorise plus les entreprises, petites ou grandes. »

Pas besoin d’un site web

Consultez-vous vraiment encore un annuaire téléphonique quand vous avez besoin des services d’une entreprise ? En 2017, chercher sur le web est le premier réflexe pour trouver un commerce. J’irais même jusqu’à dire que si vous n’êtes pas sur le web, vous n’existez pas. Mon radar à arnaque sonne s’il n’y a aucune trace d’une entreprise sur le web. Voulez-vous vraiment risquer de perdre en crédibilité et en professionnalisme ?

Votre site web sert votre clientèle 24 h sur 24 h, 7 jours sur 7. Le client vous contacte quand il est prêt à acheter ou à recourir aux services de votre entreprise, parce que votre site web a déjà répondu à ses questions. Vous économisez en temps ET en argent.

​En attendant la mise en ligne de votre site web, faites-moi plaisir et inscrivez sans frais votre entreprise sur Google My business, maintenant.    

« Si vous n’êtes pas sur le web, vous n’existez pas ! »
Certaines entreprises font de leur page Facebook leur site web en redirigeant carrément leur nom de domaine   vers ladite page. Le Griendel, une microbrasserie de Québec a choisi cette option. L’idée est intéressante, particulièrement pour les bars et les restaurants. Facebook permet d’inscrire leurs coordonnées et les items de leurs menus, ce qui répond aux questions qu’ont généralement les gens pour ce type d’établissements. Les pages Facebook étant visibles de tous, même ceux qui n’ont pas (encore !) de compte sur le réseau social, l’idée n’est pas bête !

La vidéo, ça coûte cher

Ici, je fais un bémol. Une vidéo de qualité peut effectivement coûter cher. Tout dépend de votre objectif. Les vidéos filmés à l’aide d’un téléphone sont populaires sur le web et rendent les entreprises « accessibles » à leur public. Les vidéos filmées à la bonne franquette sont l’idéal pour annoncer des nouvelles ou utiliser la vidéo live sur Facebook ou instagram. Elles entretiennent un sentiment d’authenticité et de simplicité qui humanisent votre marque.

Par contre, si vous souhaitez faire de la publicité, présenter en vidéo votre entreprise ou mettre en valeur un produit, engager des pros est souvent nécessaire pour obtenir un résultat satisfaisant. La qualité du son et de l’image joue sur la perception des gens envers votre entreprise.

Vous connaissez d’autres mythes similaires au sujet du marketing web  ? On veut vous lire !

Recevez nos articles directement dans votre boîte de réception! 

Maîtriser le comportement du consommateur web pour vendre
Leadfox versus HubSpot : Comment choisir un CRM avec des fonctionnalités de marketing automatisé
Simplifiez la relance des prospects par email!